Imprimer cette page

Domaine de Benetière

Condrieu Riollement Été Indien - Côte-Rôtie Cordeloux ...

Rencontre : Marie et Pierre Benetière

Condrieu Benetière

le vin

Zoom sur le Condrieu 2004

C'est un vin d'une belle robe jaune, au nez fin, floral et fruité à la fois. Il s'en dégage des arômes très frais d'abricot, un peu acidulés, ainsi que des notes de mangue. En bouche il est d'une bonne ampleur, très rond et suave.

Le viognier, cépage roi de l'appellation, s'exprime au mieux et offre un vin élégant, plein de promesses, car il faut le laisser venir un peu.
Il a une grande longueur en bouche qui vous fait mâcher le vin. Magnifique!


Le domaine

Pierre possède un petit vignoble de trois hectares partagé pour moitié entre le condrieu et la côte-rôtie, deux appellation qu'il maîtrise superbement.
Je retrouve de grands vins (Il y a longtemps que je n'avais bu une aussi bonne côte-rôtie...), de grands plaisirs en les dégustant.

Côte rôtie Cordeloux Benetière

Lui aussi travaille ses sols, ne les déherbe pas, bref laisse faire la nature au maximum. Côté cave, il en est de même. Il n'égrappe pas ses raisins, n'effectue ni collage ni filtrage et emploie le souffre à dose homéopathique.
Cela produit des vins de caractère avec de la race du terroir.

L'inspiration

Il est possible de la marier à un poisson, mais je le sens très bien sur notre plat fétiche : le cochon de lait fondant aux épices douces - alliance de la cannelle, de la badiane et du poivre long, le tout dans un bouillon légèrement crémé qui donne une sauce fine et parfumée, digne d'un condrieu.
Mais la citronnelle, le carvi, ou même un léger curcuma pourraient aussi se mélanger avec les arômes de notre vin.

Marc Delacourcelle


Ils en parlent sur le web

"Partagé entre Côte-Rôtie et Condrieu, un domaine de très petite taille, mais grand par la haute idée du métier de vigneron de Pierre Benetière, sans concession..." [Sur Lavinia]

"Minuscule production de splendides vins blancs et rouges purs et élégants, fruits d'un vigneron extrêmement précis. Vins rares." [sur Vin Nouveau]

«Ma philosophie, dit Pierre Benetière, c'est de faire en œnologie ce que les médecins devraient faire en médecine. Ne pas lancer des traitements préventifs massifs, mais s'adapter au plus près de chaque situation, en fonction des besoins de la vigne.»
Il n'a jamais utilisé de pesticide et n'emploie plus d’insecticide ni de désherbant. Il soigne au cuivre, parfois au soufre quand c'est nécessaire, afin de «ne pas abandonner une récolte au nom d'un principe». En chai, même souplesse. «Je cherche des vins équilibrés, qu'on a envie de boire plus que de déguster», dit-il." [Blog goûtu]

Pour contacter Pierre Benetière :

Ses coordonnées sur la page Domaine Benetière.